Sexe homo sexe entre femmes

sexe homo sexe entre femmes

Éducation sexuelle sexe bd

Pour les hétéros, généralement, ça prend pas mal de temps avant de tester la sodomie, et là boum, nous on doit faire ça direct. Les première fois, on se demande vraiment comment faire. Puis je suis resté 4 ans avec un autre mec. Où tu vas pour draguer? Je voyage beaucoup, parce que je préfère les étrangers. Ça demande des moyens et du temps mais je préfère me taper un canon une fois de temps en temps que des moches tout le temps.

Pour que ça fonctionne mieux, je mets des annonces en anglais sur le site GayRomeo. Les étrangers me font plus de compliments sur mon physique. Sinon, je fréquente les saunas, les soirées électro, les festivals gays.

Oui, en France, les mecs portent des jogging et aiment baiser dans les caves. Dans les pays du Maghreb, ils préfèrent jouir dans la bouche. Ta pire et ta meilleure fois? Au sauna, on était dans le noir, et je pensais avoir accroché un mec jeune et beau. Tu es ressortie avec un homme depuis? Oui, toujours avec le même. Sans nul doute avec ma copine actuelle, qui a bouleversé ma vie. Plutôt sextoys ou pas? Une remarque débile entendue sur ta sexualité?

Je trouve improbable aussi les mecs qui fantasment sur un truc à 3. La justice ordonne la libération de quatre sans-papiers, la préfecture les expulse. On est face au même corps que soi, et surtout, on peut éprouver le plaisir de l'autre. Avec Géraldine, je me sens femme et je peux aussi la désirer comme un homme pourrait désirer une femme.

Avec un homme, il me manquait quelque chose. Mais en tant qu'homo, on peut regretter de ne pas ressentir l'homme profondément en soi. L'orgasme entre femmes n'en est cependant que plus magique. Je sens que je ne serai plus jamais avec un homme. En fait, je n'en ai jamais désiré. Je sortais d'une histoire très difficile et Géraldine m'a ressuscitée. Pour la première fois, je me sens vraiment en couple.

Mais je n'ai plus l'idéalisme de mes 22 ans, quand je me suis mariée. Mon grand regret, c'est de ne jamais pouvoir faire un enfant né du mélange de nous deux. Notre lien est très fort. C'est elle que je voulais. Si on avait le droit, en France, de se marier, je le voudrais. J'ai d'ailleurs demandé Orel en mariage l'année dernière, à Dakar, sur un jet-ski, loin des côtes. La plus belle chose, n'est-ce pas en réalité ce moment où elle m'a dit oui? On se tient par la main, on s'embrasse au supermarché.

Vous imaginez la frustration si on ne pouvait pas le faire? Quant à ma famille, maman me vole des photos de nous dans mon portefeuille J'y tiens énormément, sinon, ça veut dire que c'est fini. A partir du moment où tu vas voir ailleurs, c'est qu'il te manque quelque chose. Si Orel me trompe, je tue la fille avec qui elle a été. A un moment, je suis partie pour mon ex, et quand je suis revenue, je ne savais que faire pour me faire pardonner.

Je lui ai apporté cinquante-six roses pour les cinquante-six jours où je l'avais laissée. Quand je l'ai vu débarquer avec ses roses, en larmes Je ne m'attendais pas à ce qu'elle revienne, je n'étais pas sûre de le vouloir, j'avais si peur de me reprendre le mur. Malgré tout ce que me dictait ma raison, ce que je ressentais était plus fort, alors j'ai replongé. Corinne, 45 ans, responsable marketing dans une banque, deux enfants de 16 et 19 ans, et Isabelle, 45 ans, organisatrice d'afterwork.

En couple depuis onze ans. La première fois que j'ai touché des fesses de fille, oh que c'était bon! J'avais 11 ans, je dormais dans un couvent, nous étions deux par chambre. On a commencé à se toucher, à faire des jeux ensemble Mon éducation judéo-chrétienne m'a ensuite poussée vers les garçons, mais à 16 ans, j'ai définitivement choisi les filles.

Je n'ai jamais été attirée par d'autres femmes. On s'est retrouvées à travailler dans le même bureau. On est devenues très copines, on se racontait tout. Un jour, il y a eu un pot au bureau, j'ai sorti mon petit miroir, mis mon rouge à lèvres , et là, je suis tombée sur ses yeux qui regardaient ma bouche On s'est découvertes et on a été emportées sans s'en rendre compte.

C'était au bureau, je me suis approchée d'elle. J'en avais tellement envie, je n'en pouvais plus. C'était gourmand et fougueux. Je ne savais pas où j'allais. Il était passionnel et déraisonnable, plus rien d'autre n'existait. Corinne était mariée et maman, et moi, je vivais avec une femme depuis quinze ans. Je n'ai jamais éprouvé de sensations aussi fortes qu'avec Isabelle. C'est à hurler, à en pleurer. La première fois que j'ai caressé son sexe, j'avoue que je ne savais pas comment m'y prendre.

C'était doux, rond et tendre. Et lorsqu'Isa m'a touchée, je n'avais jamais senti de pareilles caresses Parce que c'était des mains de lesbienne: Sans cul, il n'y a plus rien. Aujourd'hui, on découvre encore des choses avec Coco. Je la trouve toujours aussi belle et désirable. Corinne est mon oxygène, mon énergie, mon moteur. Plus on avance, plus on s'aime. On est pacsées depuis le 22 mai ; pour moi, ça signifie qu'on est unies à jamais. J'ai envie d'être grand-mère avec elle.

Avec mes deux enfants, Isa est pour moi la personne la plus importante au monde. Aujourd'hui, j'ai 45 ans et je n'en ai plus rien à faire. Je suis homo depuis que je suis enfant: Je serais même dans la provocation. Je suis fière de notre histoire, mais dans mon boulot, je ne l'ai jamais dit.

J'ai vu des gays se faire placardiser pour ça. J'ai un ami homo, avocat d'affaires: Je n'ai pas envie de me battre pour changer les mentalités. Quant à mes parents, ils ne l'acceptent toujours pas. Ils n'ont jamais voulu venir à la maison. Je ne pourrais pas la tromper. Parfois, je joue avec un homme ou une autre femme comme avec un jouet, mais elle est là. Moi, je suis très possessive. Je lui dis souvent: J'ai dû faire un travail sur moi-même pour accepter son besoin de jouer. Mais, si je la sens dévier, je peux l'humilier et lui balancer: Le jour où, de retour de Saint-Domingue, j'ai dit à la femme avec qui je vivais alors que je partais retrouver Corinne.

Rien ne pouvait m'en empêcher. Quand on a fait l'amour pour la première fois et que j'ai raccompagné Isa à la gare. Nous étions sur le quai, elle allait monter dans le train, on s'est regardées - on avait envie de se toucher, de s'embrasser, de se prendre dans les bras, mais on ne pouvait pas le faire devant tout le monde - et j'ai ressenti très fort que je l'aimais. Le soir, j'étais à la maison avec mes enfants, on regardait la télé et je n'avais qu'elle en tête.

Caroline et Delphine Caroline, 38 ans, et Delphine, 33 ans, propriétaires de la boutique Dollhouse, un sexy shop www. A 18 ans, je disais: On a vécu pendant quatre ans une histoire cachée. Toute petite, j'adorais les personnages ambigus.

J'ai eu deux ou trois expériences avec les filles, mais ça ne m'a pas plus bouleversée que ça. Je ne pense pas être définitivement lesbienne. Elle est mon idéal de femme. Quand elle est entrée dans la boutique, j'ai eu un coup de foudre. Mais je ne savais pas si elle aimait les femmes, et surtout, j'étais avec quelqu'un depuis six ans. J'étais en train de rompre avec quelqu'un que j'aimais très fort et, tout d'un coup, la vie avait l'air simple et légère sur son visage. On s'est fait la cour pendant cinq mois, on l'attendait, ce baiser.

On s'est assises sur le canapé de la boutique, comme si on avait 14 ans. Caroline a dégagé mes cheveux, m'a embrassée dans le cou, j'ai eu la chair de poule. C'était doux et tendre. Delphine peut être froide, rien n'était acquis. J'ai voulu l'embrasser avec douceur. Le lendemain, j'emménageais chez elle. J'ai eu des orgasmes aussi forts avec des hommes qu'avec des femmes, mais entre filles, c'est plus voluptueux, plus érotique.



sexe homo sexe entre femmes

.




Sex lesbiennes sexe France


Je suis amoureux d'une jeune femme de 30 ans de moins que moi J'ai été manipulé par la femme que j'aimais. Connaissez-vous la sexualité féminine? Aimeriez-vous relooker votre homme? Homosexuel, j'ai élevé mes fils tout seul. À 62 ans, Paul considère que la plus grande réussite de sa vie est Ils se sentaient des pères et des mères comme les autres. Comment avouer mon homosexualité à mes parents? J'ai découvert à l'âge de 12 ans que j'étais homosexuel et tout ce que J'ai été mariée pendant 26 ans.

Après mon divorce, j'ai multiplié les aventures et Attirée par les femmes…. Je suis en couple depuis 7 ans, j'ai un petit garçon. Je suis une femme qui aime une autre femme. Une vie belle, presque sans défauts, en apparence. Un mari, deux petits bouts, une Au bout de 18 années de vie commune, pas toujours très heureuses, je croise Parce que c'était des mains de lesbienne: Sans cul, il n'y a plus rien.

Aujourd'hui, on découvre encore des choses avec Coco. Je la trouve toujours aussi belle et désirable. Corinne est mon oxygène, mon énergie, mon moteur. Plus on avance, plus on s'aime. On est pacsées depuis le 22 mai ; pour moi, ça signifie qu'on est unies à jamais. J'ai envie d'être grand-mère avec elle. Avec mes deux enfants, Isa est pour moi la personne la plus importante au monde. Aujourd'hui, j'ai 45 ans et je n'en ai plus rien à faire.

Je suis homo depuis que je suis enfant: Je serais même dans la provocation. Je suis fière de notre histoire, mais dans mon boulot, je ne l'ai jamais dit. J'ai vu des gays se faire placardiser pour ça. J'ai un ami homo, avocat d'affaires: Je n'ai pas envie de me battre pour changer les mentalités. Quant à mes parents, ils ne l'acceptent toujours pas. Ils n'ont jamais voulu venir à la maison.

Je ne pourrais pas la tromper. Parfois, je joue avec un homme ou une autre femme comme avec un jouet, mais elle est là. Moi, je suis très possessive. Je lui dis souvent: J'ai dû faire un travail sur moi-même pour accepter son besoin de jouer. Mais, si je la sens dévier, je peux l'humilier et lui balancer: Le jour où, de retour de Saint-Domingue, j'ai dit à la femme avec qui je vivais alors que je partais retrouver Corinne. Rien ne pouvait m'en empêcher.

Quand on a fait l'amour pour la première fois et que j'ai raccompagné Isa à la gare. Nous étions sur le quai, elle allait monter dans le train, on s'est regardées - on avait envie de se toucher, de s'embrasser, de se prendre dans les bras, mais on ne pouvait pas le faire devant tout le monde - et j'ai ressenti très fort que je l'aimais.

Le soir, j'étais à la maison avec mes enfants, on regardait la télé et je n'avais qu'elle en tête. Caroline et Delphine Caroline, 38 ans, et Delphine, 33 ans, propriétaires de la boutique Dollhouse, un sexy shop www. A 18 ans, je disais: On a vécu pendant quatre ans une histoire cachée. Toute petite, j'adorais les personnages ambigus. J'ai eu deux ou trois expériences avec les filles, mais ça ne m'a pas plus bouleversée que ça.

Je ne pense pas être définitivement lesbienne. Elle est mon idéal de femme. Quand elle est entrée dans la boutique, j'ai eu un coup de foudre. Mais je ne savais pas si elle aimait les femmes, et surtout, j'étais avec quelqu'un depuis six ans. J'étais en train de rompre avec quelqu'un que j'aimais très fort et, tout d'un coup, la vie avait l'air simple et légère sur son visage.

On s'est fait la cour pendant cinq mois, on l'attendait, ce baiser. On s'est assises sur le canapé de la boutique, comme si on avait 14 ans. Caroline a dégagé mes cheveux, m'a embrassée dans le cou, j'ai eu la chair de poule. C'était doux et tendre.

Delphine peut être froide, rien n'était acquis. J'ai voulu l'embrasser avec douceur. Le lendemain, j'emménageais chez elle. J'ai eu des orgasmes aussi forts avec des hommes qu'avec des femmes, mais entre filles, c'est plus voluptueux, plus érotique. Il y a un effet miroir, tu vas plus loin dans la découverte. Avec un homme, c'est plus sexuel. Nous, on n'est pas du tout dans le rapport de force. Si on utilise des toys et que l'une pénètre l'autre, elle ne va pas se sentir mec pour autant.

J'ai vécu huit ans avec un homme et j'ai aimé faire l'amour avec les hommes autant qu'avec les femmes. Avec Delphine, on aime le sexe toutes les deux. Elle est aussi très câline et ça m'avait manqué Souvent, on dit la même chose au même moment.

Ce qui nous a beaucoup rapprochées, c'est notre amour pour les enfants. On essaie d'en avoir un par insémination artificielle depuis un an, mais c'est très compliqué. Avant Caroline, je ne voulais pas de vie de couple. J'avais une existence dissolue. Avec elle, j'ai appris à vivre sans avoir envie de fuir. Notre relation est beaucoup plus fusionnelle parce qu'on est deux femmes.

C'est comme être, en permanence, avec sa meilleure amie. Dans la rue, on entend parfois: Mes parents, je ne leur ai pas laissé le choix. Ainsi, un homophylophile aime celui du même sexe. Le grec est plus cohérent que les langues occidentales. Quand un mot a une connotation péjorative, on crée un euphémisme. Et pour revendiquer la fierté d'être ce que l'on est, on utilise un américanisme. À l'origine, une gay life littéralement vie gaie , c'est une vie dissolue qui s'oppose à une straight life littéralement vie droite , c'est à dire conforme aux valeurs traditionnelles: L'anglais vient de l'ancien français gay , mot d'origine germanique et qui a connu sa gloire dans la littérature occitane: C'est le plaisir d'apprendre, la joie de se cultiver.

Une Lesbienne, c'est à l'origine une habitante de l'île de Lesbos: Les habitants -mâles- s'appellent donc des Lesbiens. Lesbos est une île grecque de la mer Egée, proche de la Turquie. Et parce qu'elle écrivait des vers sur l'amour entre femmes, lesbienne est devenue synonyme d'homosexuelle. Mais de quel amour s'agit-il exactement?

Le pédophile est un mot créé à partir du grec: Le francophile , c'est celui qui aime la culture française et non celui qui viole les jeunes Français!

Sexe beurette parfaite sexe


Ma femme n'a plus envie de moi. Je suis amoureux d'une jeune femme de 30 ans de moins que moi J'ai été manipulé par la femme que j'aimais. Connaissez-vous la sexualité féminine? Aimeriez-vous relooker votre homme? Homosexuel, j'ai élevé mes fils tout seul.

À 62 ans, Paul considère que la plus grande réussite de sa vie est Ils se sentaient des pères et des mères comme les autres. Comment avouer mon homosexualité à mes parents? J'ai découvert à l'âge de 12 ans que j'étais homosexuel et tout ce que J'ai été mariée pendant 26 ans. Après mon divorce, j'ai multiplié les aventures et Attirée par les femmes….

Je suis en couple depuis 7 ans, j'ai un petit garçon. Je suis une femme qui aime une autre femme. Une vie belle, presque sans défauts, en apparence. Un mari, deux petits bouts, une Ca a été très dur. Après, j'ai eu une période de "latence" pendant plusieurs années. Je me concentrais sur ma psychanalyse, qui a beaucoup plus vite avancé dès que j'ai cessé de coucher avec des femmes. Je m'étais peu à peu faite à l'idée du célibat, ça ne me faisait plus peur.

Et puis un jour j'ai rencontré un homme avec lequel je suis devenue amie. Petit à petit nous sommes tombés amoureux. Pour moi ça a été un cataclysme intérieur: A l'époque, oui, évidemment, je me qualifiais de lesbienne,et j'en étais fière! Aujourd'hui, je préfère dire que je suis une personne qui a un désir homosexuel. Il ne s'agit pas de jouer sur les mots ou de renier un passé d'homosexuelle active, pas du tout, j'assume ce passé!

Il ne s'agit pas non plus de dire que je suis une "ex-lesbienne" ou que j'ai été "guérie" de l'homosexualité. Ma blessure homo car oui c'est une blessure est toujours là. Je sais que j'aurai ce désir en moi a priori toute ma vie. Quand je dis que je suis une personne qui a un désir homo, je veux dire par là que ma blessure ne me résume pas.

C'est évident que cela prend une grande place, mais je ne suis pas que ma blessure: C'est ce qu'il y a de plus en plus difficile à saisir. La force des sentiments, elle est là et bien là. Le désir, il est là aussi. En fait il ne manque qu'une chose: Derrière cette formulation un peu pompeuse il y a une réalité très concrète: Beaucoup de couples homos que j'ai fréquenté trompent cette insatisfation par une surconsommation d'objets maisons-musées, boulimie de voyages, d'achats un peu comme si il fallait toujours avoir plus faute de pouvoir être plus.

Avec mes compagnes successives, c'est dans la sexualité que cette démesure se faisait jour: Ca pour le coup, je peux témoigner que la dimension SM chez moi était complètement liée à mon désir homo: Et j'ai vu ça très souvent chez d'autres couples homos. Ce n'est pas que les personnes homos soient plus infidèles, violentes ou perverses que les autres. C'est la spécificité de ce désir qui bute dans sa cage étroite de la non-incarnation qui fait que la sexualité homo a quelque chose qui rejoint la recherche de "toujours plus de sensations fortes" que l'on trouve dans différentes formes de toxicomanie.

Je sais que ce que je dis là risque de faire hurler, mais c'est la stricte vérité. Et ça n'enlève rien au fait qu'il se passe aussi beaucoup de belles choses dans les couples homos. D'autres "choisissent" sans toujours s'en rendre compte des histoires compliquées, avec une personne déjà engagée ailleurs, ou qui n'assume pas son homosexualité, de façon à trouver une bonne raison à cette insatisfaction qui ne les oblige pas à y regarder de plus près dans la nature de leur désir.

Certaines jouent aussi inconsciemment ou non la provocation, essayant de provoquer des réactions homophobes qui leur prouvent que le problème vient de la société et pas de leur blessure!

Tout cela dépasse bien entendu le cadre de la "communauté" homosexuelle: Accuser le monde ou la société de ses maux, c'est pas homo, c'est humain! Chez d'autres couples, chacun à son tour, chaque membre du couple tombe en dépression, l'autre le sauve, et tombe en dépression à son tour, attendant d'être sauvé.

Même si dans ce type de couple, il y en a souvent plus ou moins un qui déprime et l'autre qui le "soigne", certains alternent. D'autres enfin décident de nier, plus ou moins consciemment, cette idée de non-incarnation dans l'altérité en faisant comme si elle était là, cette altérité.

Et ils "jouent" à papa-maman en essayant de réécrire la réalité. J'ai vécu ça avec ma dernière compagne: Ben en fait, ça a pas été dur du tout! Quand j'ai réalisé que j'étais amoureuse d'un homme, j'ai réalisé aussi que je le désirais. Les choses se sont passées très naturellement.

Faire l'amour avec qqun de l'autre sexe, c'est très différent, en fait, quand on aime. Ca s'est vraiment fait tout seul. Il y a au moins un lien de temporalité: Quand en psychanalyse, on découvre que fondamentalement on se déteste, qu'on est persuadé sans toujours qu'on est une personne mauvaise voire diabolique, c'est très dur. Si je n'avais pas eu la certitude d'être aimée de Dieu et que finalement, puisque Dieu m'aimait, c'est bien que je devais valoir quelque chose, j'aurais sans doute eu plus de mal.

Je connais pas mal d'autres personnes avec la même blessure et la même expérience que moi qui ont fait le même choix que moi de renoncer à la pratique homosexuelle, mais ce sont toutes des personnes croyantes.

Il en existe sûrement qui ne le sont pas, mais je n'en connais pas personnellement. Et puis, il faut se méfier de l'idée de "chemin accessible". Non, une psychothérapie ne suffit pas toujours, même si ça en aide beaucoup, pour peu que le thérapeute n'ait pas la tentation de vous aider à vous enfermer dans l'idée que la seule solution est de vivre votre homosexualité. Ma psychanalyste n'a jamais porté de jugement moral sur ma vie; par contre, elle m'a aidé à comprendre que l'homosexualité fait partie intégrante du développement de toute personne, que la plupart du temps ce n'est qu'une étape souvent même pas consciente, mais que certains restent bloqués sur cette phase pour tout un tas de raisons, et que ces raisons ont bien plus à voir avec une souffrance énorme qu'avec une simple histoire de "goûts" sexuels.

Ma chance a été de pouvoir plonger en profondeur dans mon histoire et de trouver les causes d'un désamour total de moi-même qui ne me permettait pas d'aimer autrement qu'en voulant être l'autre.

Je le dis avec beaucoup d'humilité: Je ne l'ai pas plus méritée que quiconque. L'Eglise a des intuitions incroyables.

Pour que ça fonctionne mieux, je mets des annonces en anglais sur le site GayRomeo. Les étrangers me font plus de compliments sur mon physique. Sinon, je fréquente les saunas, les soirées électro, les festivals gays.

Oui, en France, les mecs portent des jogging et aiment baiser dans les caves. Dans les pays du Maghreb, ils préfèrent jouir dans la bouche. Ta pire et ta meilleure fois? Au sauna, on était dans le noir, et je pensais avoir accroché un mec jeune et beau. Tu es ressortie avec un homme depuis? Oui, toujours avec le même. Sans nul doute avec ma copine actuelle, qui a bouleversé ma vie.

Plutôt sextoys ou pas? Une remarque débile entendue sur ta sexualité? Je trouve improbable aussi les mecs qui fantasment sur un truc à 3.